Accès site complet

22 août 2019

Orne : une rentrée placée sous le signe de la poursuite du Plan collège et de l’intégration des enfants en situation de handicap

Une rentrée placée sous le signe de la poursuite du Plan collège et de l’intégra

La rentrée scolaire s’annonce sous de bons auspices dans les collèges ornais. Comme tous les ans, l’été a été consacré par les services du Département à l’entretien des établissements scolaires.

Lors de la Commission permanente du vendredi 1er mars 2019, Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne, a lancé officiellement la poursuite du Plan collège. Un plan de 52 millions d’euros, qui concernera en priorité les établissements Racine à Alençon, Jean Monnet à Flers et Molière à L’Aigle. Mardi 10 septembre 2019, à 14 h 30, sera organisée par le Conseil départemental de l’Orne, en présence de Françoise Moncada, Directrice Académique, une visite de rentrée au collège Georges Brassens d’Ecouché, qui a fait récemment l’objet de travaux d’aménagement.

Pour chaque rentrée scolaire dans les collèges ornais, les services du Département réalisent de multiples travaux d’entretien. Au cours des dernières années, plusieurs collèges ont bénéficié d’une cure de jouvence permettant aux collégiens d’étudier dans de bonnes conditions et dans un environnement agréable plus fonctionnel, répondant aux attentes pédagogiques et aux exigences réglementaires actuelles. Depuis le démarrage du plan collège en 2010, ce sont plus de 72 millions d’euros qui ont été consacrés à la rénovation des collèges. Le Département va poursuivre avec cette même dynamique le nouveau plan collège pour les établissements Racine à Alençon, Jean Monnet à Flers et Molière à L’Aigle pour un coût de 52 millions €.

Parmi les derniers collèges réhabilités par le Département,  celui de Louis Grenier à Coulonges-sur-Sarthe a bénéficié de travaux de réaménagement qui se sont achevés par la rénovation des façades et la réfection des espaces extérieurs, sans oublier la réhabilitation des espaces de l’ancienne demi-pension, le renforcement de l’isolation thermique et la mise en conformité accessibilité du bâtiment externat.

Le collège Georges Brassens d’Ecouché est en travaux, avec la livraison d’une première tranche de travaux à la rentrée de septembre 2019 - le 1er étage et une partie des salles du rez-de-chaussée -, et la mise en service, fin septembre, de la demi-pension rénovée, avec une salle de restaurant agrandie et une laverie totalement remise à neuf. L’aile ouest va entrer en chantier début septembre pour une livraison au 1er trimestre 2020. L’opération s’achèvera à l’été 2020 par des travaux de voirie et réseaux.

Les toitures et les façades du collège René Goscinny de Passais Village ont été rénovées. Quant au collège Jean Moulin à Gacé, dont les bâtiments ont été totalement modernisés ces dernières années, sa réhabilitation s’est achevée l’été dernier par la rénovation du terrain de football en gazon synthétique. Trois collèges ont également été partiellement réhabilités pendant cette même période : Nicolas Jacques Conté à Sées, Charles Léandre à La Ferrière-aux-Etangs et Yves Montand à Val-au-Perche.

A partir de la rentrée scolaire de septembre 2019, la Région Normandie reprend, en direct, les transports scolaires dans un cadre harmonisé à l’échelle régionale en termes de service et de tarification.

L’école inclusive

Le Ministère de l’Education nationale a souhaité pour cette rentrée mettre en place un grand service public de l’école inclusive pour accompagner au mieux les enfants en situation de handicap. Dès les années 2000, le Département s’est attaché à l’intégration des enfants en situation de handicap en étant un des premiers départements de Normandie à accompagner la création d’un réseau d’unités pédagogiques d’intégration (UPI) transformées ensuite en 2010 en classe ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire). A cette rentrée, une nouvelle classe ULIS sera ouverte au collège Louise Michel d’Alençon ce qui portera à 15 le nombre de classes ULIS dans les collèges publics ornais soit 50 % des collèges publics en capacité d’accueillir des enfants présentant des troubles cognitifs ou des déficiences sensorielles ou motrices les empêchant de suivre une scolarité classique.

A partir de 2014, le Département a signé des conventions permettant à des enfants d’instituts médicaux éducatifs ou d’instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques de bénéficier simplement, pour quelques heures parfois, d’une inclusion en collège. Ce type d’unités externalisées a été notamment mis en place sur des collèges alençonnais ainsi qu’au collège Dolto de L’Aigle.

Le Département continuera à œuvrer aux côtés de l’Education nationale pour le développement de ces structures afin de permettre aux enfants en situation de handicap de suivre autant que possible une scolarité en milieu ordinaire.

Enfin, dès 1992, l’accessibilité aux locaux de collèges a été une priorité dans le cadre des programmes de restructuration des établissements.

Le développement d’Agrilocal 61 dans les cantines de l’Orne se poursuit également en rencontrant toujours un fort succès.

Les collèges publics ornais sont prêts afin de permettre aux collégiens, aux personnels et aux enseignants une rentrée scolaire dans les meilleures conditions possibles.